Collecte de données personnelles : ce que les individus sont prêts à partager

Comment qualifier et exploiter une base de données avec maturité ?

Plus matures, plus exigeants et prudents aussi ! C’est ce que nous apprennent les derniers chiffres sur la réaction des individus lorsque leurs données personnelles leur sont demandées. En effet, face à la démultiplication des données collectées par les entreprises, nous avons tous de quoi nous interroger sur le mode de traitement de celles-ci, sur leur niveau de sécurité et sur la confiance que nous pouvons accorder à ces organismes collecteurs. Quels sont les comportements des individus aujourd’hui face à la transmission de leurs données personnelles ? Quelles sont leurs exigences ? Que sont-ils prêts à partager… ou pas ? Zoom sur un sujet sensible.

Différents types de comportements en termes de partage de données

30% des individus considèrent que les données qui les concernent ont un caractère personnel. Perçues comme appartenant à la sphère privée, les propriétaires de ces informations ne souhaitent donc pas les partager.

Mais 69% ne sont pas aussi réfractaires. Sceptiques ou plus pragmatiques, 42% ne sont pas contre le fait de partager leurs données mais restent tout de même prudents quant aux organismes auxquels ils les confient et sont sensibles aux aspects sécuritaires. 19% donnent facilement leurs données dans un but purement lucratif. 8% restent laxistes sur le sujet ne percevant pas la valeur personnelle de nombre d’informations et sont facilement enclins à les partager.

données personnelles30% des individus considèrent leurs données comme personnelles et ne souhaitent pas les partager

Les individus veulent contrôler leurs données personnelles

73% des personnes interrogées désirent pouvoir supprimer leurs données dès qu’ils le souhaitent. Leur deuxième exigence est de pouvoir consulter leurs données à tout moment. En numéro 3 vient le besoin de connaître avec exactitude l’ensemble des données collectées sur sa propre personne.

données personnellesLes individus désirent contrôler leurs données dès qu’ils le souhaitent, d’après une étude de Demos

L’adresse e-mail vue comme la 5ème donnée la plus personnelle

L’adresse e-mail est perçue par 49% des individus comme l’une des données les plus personnelles, devant la localisation ou le nombre d’enfants. Plus matures quant à la gestion de leurs messageries et quant à la problématique du spam, les internautes ne diffusent désormais plus leurs adresses e-mails aussi facilement. La réception d’un message e-mail en provenance d’un expéditeur inconnu n’est pas du tout une pratique appréciée.

données personnelles

L’adresse e-mail est considérée comme l’une des données les plus personnelles

Une faible confiance en la protection des données personnelles

Usage sans consentement, vente voire perte des données ; la grande majorité des individus ne fait pas du tout confiance aux entreprises en matière de sécurisation des informations. Les personnes sont également bien plus sensibilisées aux risques d’usurpation d’identité et font plus fortement blocus contre les démarches marketing sans consentements, perçues comme abusives (qu’elles soient réalisées par téléphone, sms, courrier papier ou électronique). On notera cependant que les spams arrivent en dernière position du classement, laissant entrevoir une crainte moins élevée quant à ce sujet. Cela peut être attribué, entre autres, à une meilleure maîtrise des messageries et des fonctionnalités de tri disponibles dans les webmails (sans compter les efforts des FAI pour juguler le spam).

données personnelles

Usage sans consentement préalable, vente ou perte des données comptent parmi les principales craintes des individus

Les individus ont de grands doutes quant à la bonne protection de leurs données par les organismes. Ainsi, garder la main sur leurs informations personnelles et être assurés de leur sécurité sont les deux principales conditions qui ressortent de ces chiffres.
Consentement systématique préalable, information claire sur l’usage des données, modification et suppression facile des informations, voici une liste d’exigences que les entreprises doivent respecter de manière scrupuleuse afin de favoriser la collecte et la qualification de leurs contacts. Rassurer et être transparent : deux maîtres-mots à appliquer sans modération !

Besoin de conseil pour optimiser vos stratégies de collecte et de qualification ? Dolist vous aide à perfectionner vos pratiques d’acquisition de contacts et à développer la connaissance de vos clients et prospects afin d’améliorer la performance de vos campagnes e-mails.

Source : Infographie Eclairage Public (04/02/2013), Etude Demos (13/09/2012)

3 Commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. 1
    Laurine Pecqueux (laurinepecqueux) | Pearltrees

    […] Collecte de données personnelles : ce que les individus sont prêts à partager. Internet et nouvelles technologies: que reste-t-il de votre vie privée? Données personnelles sur Internet – Les outils pour les protéger. […]

  2. 2
    florence

    Belle infographie mais il faut préciser que ce sont des données issues d’un panel anglais (sauf erreur de ma part). Un précision qui a son importance avant d’extrapoler sur le comportement des français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *