Les enquêtes en ligne : la touche qualité de votre connaissance client

Profitez des avantages de l’enquête en ligne pour améliorer votre connaissance client

Les enquêtes en ligne : la touche qualité de votre connaissance client

Qu’est-ce qui fait « vibrer » vos contacts ? Une réponse à laquelle nous souhaiterions tous avoir accès facilement. L’efficacité des stratégies d’e-mail marketing repose aujourd’hui essentiellement sur des communications adaptées et personnalisées. Il est donc primordial d’apprendre à connaître vos clients, leurs attentes, leurs centres d’intérêt, leurs limites également. Le point de départ de cette démarche ? Une qualification et une gestion efficace de votre base de données. Et parfois, une simple question peut être d’un grand secours. Découvrez le potentiel des enquêtes en ligne et nos conseils pour construire efficacement vos questionnaires.

Optimisez votre connaissance client

Avant même de qualifier votre base de contacts, il y a une question à se poser : quel est votre objectif ? Celle-ci vous permet d’identifier le type de données essentielles pour mettre en place votre stratégie, de faire un état des lieux des données à votre disposition, de détecter les informations manquantes et enfin, de choisir le moyen le plus adapté pour collecter ces dernières.

Au-delà des données comportementales qui peuvent s’avérer pertinentes, les données déclaratives ont également leur intérêt. Dans ce cadre, l’enquête en ligne est une méthode qualifiante tout à fait appropriée pour développer votre connaissance des attentes et centres d’intérêts de vos abonnés. Prenez ainsi la température directement auprès d’eux. Vous pourrez ainsi connaitre les informations auxquelles ils sont le plus sensibles et ayant le plus d’importance à leurs yeux. Un atout majeur pour la segmentation de votre base !

Et en pratique comment ça se passe ?

Pour réussir son enquête en ligne, il n’est pas nécessaire de mettre en place un questionnaire très long. Bien au contraire, une seule question pertinente peut s’avérer beaucoup plus efficace qu’une vingtaine. Attention, certaines informations peuvent être sensibles à collecter et donner à voir un aspect intrusif dérangeant. Il peut être prudent de s’imposer certaines limites mais il convient également de rassurer vos contacts en faisant preuve de transparence sur l’utilisation des informations transmises.

Il est également très important de montrer aux interrogés le bénéfice apporté par leurs réponses. Par exemple, grâce aux réponses collectées, valorisez que vous allez ensuite leur adresser des offres plus personnalisées et adaptées à leurs attentes. Attention toutefois aux fausses bonnes idées. Attirer des participants avec un cadeau à la clé risque de produire des biais et d’entrainer la collecte des données erronées.

Au-delà de remplir vos objectifs de qualification et de connaissance client, l’enquête en ligne a l’avantage d’être simple à déployer, facile à promouvoir par le canal e-mail et via votre site Internet mais également vous permet de mettre en avant une dimension relationnelle en montrant à vos contacts que vous vous intéressez à eux et que vous souhaitez améliorer la qualité de vos futurs échanges.

SourceBadsender (22/01/2014)

Apprenez à mieux connaître vos contacts en développant la qualification de votre base de données grâce à l’enquête en ligne. Confiez la mise en place de vos enquêtes et sondages à notre service de Réalisations & Intégration.

4 Commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. 2
    Carole

    Non, je ne suis pas forcément d’accord quand vous dites qu’1 seule question peut être suffisante : laquelle choisir ? le NPS ? le CES ? La satisfaction globale ? Certes, cela vous donnera un indicateur simple à exploiter mais si celui-ci n’est pas bon, pensez-vous savoir pourquoi ? Je ne suis pas un grand fan de ces théories assez simplistes … L’objectif est toujours dans un questionnaire, même en ligne, de décrire du mieux possible l’expérience de service pour identifier de réels leviers d’amélioration.

    • 3
      L'équipe communication de Dolist

      Merci pour votre contribution. En effet, l’objectif premier d’un questionnaire est d’identifier de réels leviers d’amélioration. Mais au-delà de cette approche « idéale », il convient de garder à l’esprit le but initial de la démarche : quel usage des résultats obtenus ? Obtenir une tendance, des évolutions, des pistes d’optimisation… certes. Mais on peut tout à fait imaginer un sondage de satisfaction suite à un retour du service client par exemple, déclenchant un appel téléphonique en cas de retour négatif.
      Ainsi, une simple question peut véritablement se transformer en levier relationnel engendrant un contact direct, de plus en plus plébiscité par les consommateurs. Ceci n’est qu’un exemple bien entendu mais illustre bien que l’approche d’un questionnaire peut être différente en fonction des objectifs que nous nous fixons et des usages que l’on souhaite faire des résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *