Checklist : 5 étapes pour optimiser votre utilisation de Google Analytics

Avec 70% de part de marché, Google Analytics reste l’outil numéro 1 pour analyser le trafic de vos sites web. Mais êtes-vous sûrs que votre outil soit bien paramétré ?

Checklist : Allez plus loin dans l’utilisation de Google Analytics

Jusque-là pris en charge par le service informatique, les équipes marketing doivent aujourd’hui s’approprier cet outil et personnaliser le paramétrage standard. Avant de commencer à analyser vos data, découvrez notre checklist et les 5 points essentiels pour la configuration de votre outil Google Analytics.

1. Vérifier l’implantation du code de suivi

Depuis 2013, Google Analytics utilise un nouveau protocole de mesure : Universal Analytics. Pour profiter de toutes les fonctionnalités, vous devez vérifier si le code « UA-xxxxxxx » est bien intégré dans le header de votre site ou le haut de la balise body.

Pour simplifier davantage le marquage avancé de votre site, nous vous recommandons d’aller plus loin en remplaçant le code de suivi Google Analytics par la balise Google Tag Manager. Vous serez ainsi indépendant de votre service IT pour les éventuelles mises à jour.

Prestation Web Analytics

2. Définir une nomenclature pour les UTMs

Les UTMs sont des systèmes de tracking qui, ajoutés à vos liens, vous permettent de suivre précisément l’origine de la visite de vos internautes : e-mail, CPC (Coût Par Clic), moteur de recherche…

Checklist : Allez plus loin dans l’utilisation de Google Analytics

Cependant, pour ne pas multiplier les canaux d’entrée, il est primordial de mettre en place une nomenclature précise et respectée par tous vos partenaires.

Construisez alors vos UTMs en entonnoir (cf. schéma ci-contre) et anticipez une analyse dans les 2 sens : utilisez le même nom de campagne quel que soit le support ou la source de trafic pour comparer les sources/supports entre eux post-campagne.

3. Utiliser les filtres indispensables pour faciliter l’analyse des données

Dans les paramètres de chaque vue de votre site, vous pouvez ajouter des filtres pour personnaliser les données présentes dans vos rapports. Commencez par créer 2 vues :

  • avec des données brutes : aucune modification ne sera faite sur celle-ci
  • avec des données filtrées : vous pouvez créer des filtres modifiant de manière permanente vos données Web Analytiques. Il est ainsi possible d’exclure les visites provenant de vos adresses IP mais aussi de réécrire les UTMs de vos url afin d’éviter la casse minuscule/majuscule.

4. Suivre les recherches sur votre site

Souvent oublié, le moteur de recherche de votre site est une mine d’information pour savoir ce que vos visiteurs souhaitent trouver sur votre site.

Grâce au suivi de la recherche dans l’administration de la vue, vous pouvez ainsi connaître les mots clés saisis par vos visiteurs. Pour faciliter le processus de conversion, vous pouvez adapter des pages existantes ou en créer de nouvelles pour qu’elles remontent dans les résultats de recherche. Par exemple, si vos tarifs ne sont pas disponibles en ligne, réalisez une page expliquant comment les obtenir avec votre service commercial.

5. Micro et Macro conversions : une vision précise des performances

Chaque site possède sa propre raison d’être, avec pour vocation de transformer vos visiteurs : inscription newsletter, formulaires de téléchargement, vente de produits… Une fois toutes vos conversions identifiées, définissez une hiérarchie et les paramétrages nécessaires pour les faire remonter dans vos rapports sous forme d’objectifs ou d’événements personnalisés.

Par ailleurs, Google Tag Manager peut simplifier le suivi de l’ensemble de vos conversions, du simple clic vers votre page Facebook ou la validation d’un formulaire de contact, sans avoir à modifier le code source de votre site. N’attendez donc plus pour les faire remonter dans vos rapports !

Google est de plus en plus souvent combiné à un 2ème outil d’analyse d’audience. Si vous souhaitez comparer les rapports de Web Analytics, veillez alors à ce que les 2 outils soient paramétrés de la même manière, au risque de vous perdre dans le volume de données collectées et échouer dans leur analyse.

 

Certifiées Google Analytics, les équipes du service client peuvent vous accompagner dans le paramétrage et l’analyse de vos KPIs. N’hésitez pas à nous contacter !

Auteur : Anthony Boudet, consultant Marketing sénior

1 Commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *