Zoom | Comment maîtriser le parcours client, du clic à la conversion

Le parcours client est au cœur des préoccupations de cette rentrée. Mais, pour analyser efficacement l’engagement de vos cliqueurs, voici les 2 étapes préalables indispensables.

2-etapes-pour-maitriser-parcours-client

Apprenez à maîtriser le parcours de vos clients, du clic à la conversion

Seulement 22% des sociétés déclarent être satisfaites de leurs taux de conversion*. La modélisation du parcours client n’est qu’une première étape. Il est essentiel d’aller plus loin que les analyses classiques, basées uniquement sur le Chiffre d’Affaires ou le taux de rebond. Il faut détecter les actions des internautes les conduisant à sortir de la ligne droite qui mène à la conversion. Faisons le point sur les 2 étapes essentielles à respecter pour analyser efficacement l’engagement et les sorties des cliqueurs tout au long de leur parcours client.

Prenez en main la configuration de l’outil Web Analytics

Jusqu’à présent, les marketeurs regrettaient souvent de ne pas avoir accès aux paramétrages Web Analytics de leurs sites web ou, dans le cas contraire, qu’il soit difficile de faire évoluer le paramétrage d’origine. Le Big Data aura au moins permis de prendre conscience de la nécessité de décloisonner les services marketing et IT pour les orienter tous deux vers une stratégie technologique commune.

Cas client Randstad

Téléchargez le cas client Randstad sur le site de Dolist

De plus, grâce aux gestionnaires de balises tels que Google Tag Manager, il est désormais possible de modifier le paramétrage de l’outil Web Analytics sans passer par des modifications du site en production. Le service marketing gagne ainsi en réactivité pour réaliser des améliorations. Le service informatique, lui, est rassuré que cela ne touche pas au code source du site et que les marketeurs soient encadrés par un système éprouvé.

Alors, avant même de commencer à analyser, il convient de vérifier la configuration de l’outil, les filtres mis en place, les objectifs et tunnels de conversion paramétrés, etc. Vous pouvez consulter le cas client Randstad sur le site de Dolist. C’est seulement lorsque ces vérifications standards sont validées ou appliquées que vous pouvez commencer à analyser sereinement les interactions des visiteurs sur votre site.

Mettez en place des marqueurs spécifiques

Au-delà du tunnel de conversion et des formulaires de contact, il est également possible de suivre une multitude d’interactions pour comprendre pourquoi vos visiteurs se sont détournés du chemin linéaire tracé pour eux.

Une des premières interactions souvent oubliées est le clic sortant. Si le suivi du trafic d’entrée sur votre site est identifié grâce aux marquages de vos liens (trafic vers les réseaux sociaux par exemple) alors celui-ci dépend du paramétrage d’événement spécifique. Pourtant, cette donnée est primordiale pour savoir si ces liens sont cliqués et juger ainsi de la pertinence de certains encarts, ajuster votre taux de rebond ou plus simplement comprendre les sorties de votre parcours client, jusque-là laissées sans réponse.

Grâce aux gestionnaires de balise, les outils Web Analytics ne se limitent plus au suivi des pages chargées : il est également possible de suivre tout clic réalisé sur un encart précis d’une page, la profondeur de scroll sur votre site ou encore le temps passé sur une vidéo YouTube disponible sur votre site.

 

Bien qu’il soit impossible de contrôler toutes les entrées et sorties du parcours client de votre site, les outils de Web Analytics permettent d’éclaircir certaines zones d’ombre. Encore faut-il prendre la main sur l’outil sans se laisser impressionner par le volume de données disponibles.

Enfin, l’analyse seule n’a aucune valeur. Chaque réflexion doit au préalable s’accompagner d’actions qui, si les données le vérifient, permettront de déclencher des campagnes adaptées et donc d’augmenter votre taux de conversion.


Vous souhaitez obtenir des conseils pour optimiser votre stratégie Web Analytics ? Contactez notre service Conseil au 05 57 26 57 68 ou à conseil@dolist.com

Auteur : Anthony Boudet, consultant Marketing de Dolist

Source : dotmailer

Revenir sur notre Dossier Spécial

2 Commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. 1
    joshua

    Intéressant article, merci bien Anthony Boudet.
    C’est en le lisant que je constate la nécessité réelle d’apporter son attention sur le Web Analytics. La façon dont vous avez abordé le sujet m’a vraiment convaincu que configurer l’audience de son site est fatal pour savoir vers quelles options se focaliser !
    Il est vrai que le taux de conversion des clients est encore faible et miser sur l’optimisation du Web Analytics s’avère très efficace. Comme vous l’avez mentionné, utiliser un gestionnaire comme Google Tag Manager offre la possibilité d’apporter des modifications sur son outil d’audience. C’est une excellente idée, vu que ce ne sera plus nécessaire de paramétrer le site en question. Il est à noter que depuis la mise à jour de son interface, le GTM (Google Tag Manager) a proposé encore plus de fonctionnalités, notamment le WorkSpaces. Cette amélioration permet de travailler sur un espace de travail considérable, où les intervenants peuvent configurer et prévisualiser les tags en toute performance.
    En tant que véritable professionnel du marketing, pouvez-vous me dire alors s’il est possible de faire un paramétrage qui permet de mesurer le retour des campagnes marketing et de déterminer les besoins de ses clients ?
    Pour le marquage client, je pense qu’il est mieux d’étudier tous les clics entrants et les clics sortants. C’est plus efficace pour savoir l’intérêt ou l’indifférence des visiteurs sur le site. Je constate également qu’il est mieux d’utiliser différents marqueurs à travers un code standard et des codes spécifiques. Ce genre de procédé optimise l’authenticité des analyses effectuées.
    Dans tous les enjeux, je considère qu’il est primordial de pouvoir compter sur des experts digital.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *