Dernière étude sur la délivrabilité des messages e-mails

Fotolia_77864059

Return Path publie son dernier baromètre mondial concernant la délivrabilité des communications par e-mail. Les données de 149 FAI ont été analysées durant le 1er semestre 2011. Cette étude démontre surtout la difficulté éprouvée par les annonceurs pour faire aboutir correctement leurs messages e-mails : en moyenne, un e-mail sur six n’atteindrait jamais son destinataire. L’aboutissement des messages e-mails légitimes en boîte de réception reste toujours un défi pour les professionnels. Retour sur les principaux résultats de l’étude.

Point sur la délivrabilité des messages e-mails dans le monde

Au niveau mondial, seuls 81% des messages e-mails légitimes – préalablement sollicités par l’internaute – ont abouti en boîte de réception. Ils sont 7% à arriver en tant que courriers indésirables et tout de même 12% à être directement bloqués par les FAI.

 Classement de la délivrabilité par continent

En Europe, 84% des messages e-mails légitimes ont été livrés en boîte de réception. Avec un taux supérieur à la moyenne mondiale, l’Europe arrive en deuxième position juste après l’Amérique du Nord (avec 86% de messages e-mails aboutis). En Amérique latine, seulement 62% des communications envoyées ont été reçues par les destinataires durant les 6 derniers mois. L’Amérique latine prend ainsi la dernière position du classement et se fait précéder par l’Asie-Pacifique qui enregistre un taux de délivrabilité de 78%.

 La délivrabilité des messages e-mails en France

La France n’est pas le pays le plus mal classé en termes de délivrabilité, bien au contraire. Avec plus de 86% des messages légitimes aboutissant en boîte de réception, elle se place au dessus des moyennes mondiales (81%) et européennes (83,5%). Et l’on remarque que les FAI bloquent 2 fois moins de messages e-mails en France (5,8%) qu’au niveau mondial (12%).

Et la délivrabilité en B2B

Les boîtes de réception professionnelles sont un peu plus difficiles à atteindre que celles des particuliers. Avec 80% de messages e-mails B2B reçus en boîte de réception, on note tout de même une progression de 5% par rapport à 2009.

Les problèmes de délivrabilité sont donc à prendre très au sérieux. Avoir les outils nécessaires afin d’analyser l’aboutissement de ses communications par e-mail en boîte de réception est indispensable. Et en cas d’incident détecté, il faut savoir réagir très vite pour ne pas voir ses performances de campagnes e-mails et sa réputation d’expéditeur trop fortement ternies.

Cliquez ici pour télécharger l’intégralité de l’étude sur le site de Return Path.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *