E-mailing : les 4 principales origines d’un blacklistage

Adresse IP blacklistée ? Ce problème est à prendre particulièrement au sérieux. Découvrez les 4 principales raisons d'un blacklistage pour mieux comprendre et aller de l'avant.

E-mailing : les 4 principales origines d’un blacklistage

Vous réalisez des opérations d’e-mail marketing depuis quelque temps mais depuis peu, votre domaine a été mis sur liste noire et vous ne comprenez pas pourquoi. Il s’agit d’un problème à prendre très au sérieux. Voici les 4 origines les plus fréquentes d’un blacklistage qui vous permettront certainement de mieux comprendre ce qui se passe et et de trouver ainsi une solution.

1. Vous n’avez pas traité les plaintes des internautes à vos précédents messages ni les divers retours comme les bounces (soft et hard) ou les demandes de désabonnement. Attention, le silence dont vous faites preuve peut être vite assimilé au comportement d’un spammeur. Il faut savoir être réactif et retirer de votre liste tous les contacts qui l’ont demandé, qui se sont plaint de vos envois ainsi que toutes les adresses inactives ou inexistantes.

2. Vous n’avez pas – ou pas suffisamment – sécurisé vos serveurs contre les attaques en tout genre. Ils ont pu être utilisés à l’insu de votre plein gré et votre nom de domaine a pu être usurpé pour servir des actes malveillants.

3. Votre base de données est mal constituée. Vous avez acheté un fichier de contacts pas cher ? Utilisé la base de données prêtée gracieusement par un ami ? Ces fichiers peuvent sembler très attractifs en effet et plutôt rentables pour se faire connaître. Malheureusement, il s’avère qu’ils sont le plus souvent pénalisants. En effet, quelle efficacité peut-il y avoir à envoyer des messages e-mails à des individus qui ne vous connaissent pas et n’ont jamais donné leur accord pour recevoir vos communications ? De plus, il faut savoir que des adresses pièges se cachent souvent dans ce type de listes (elles servent notamment aux FAI pour repérer les entreprises dont les pratiques sont douteuses). Notons qu’une collecte organique de contacts consentants est la meilleure manière de fonctionner (collecte via formulaire sur site, au fil de l’eau par les collaborateurs commerciaux, sur le terrain ou en point de vente, etc.).

4. Vous envoyez de manière massive, non ciblée et vous portez une pression élevée à des contacts qui n’ont jamais accepté de recevoir vos messages. Voilà clairement ce qui caractérise des pratiques de spammeurs et qu’il ne faut définitivement pas faire. Si vous souhaitez développer votre activité via l’e-mail marketing de manière pérenne et obtenir du ROI, privilégiez une stratégie respectueuse à la fois de la législation, de la déontologie et des bonnes pratiques de l’e-mail marketing.

Concrètement, la bonne attitude à avoir pour faire face à un blacklistage est tout d’abord d’attendre la fin du blocage et ensuite, de ne surtout pas recommencer à envoyer des messages e-mails de la même manière, au risque d’être immédiatement remis sur liste noire. Il faut savoir que tout l’historique de vos envois est conservé et sera recoupé avec vos nouvelles pratiques. Ainsi, il est préférable de trouver tout d’abord une solution efficace pour régler le ou les problèmes existants. On retiendra tout de même que la grande majorité des blacklistages proviennent d’un mauvais entretien de la base de données ou d’une mauvaise collecte des contacts. Les problèmes d’ordre technique trouvent quant à eux facilement solution, notamment si l’on passe par les services d’un routeur professionnel.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de l’article en anglais sur le site All Spammed Up (30/09/2011)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *