Chiffres-clés | E-mail & mobilité : le virage à ne pas manquer en 2014

Le point en chiffres sur l’impact des supports mobiles sur l’e-mail marketing

Le point en chiffres sur l’impact des supports mobiles sur l’e-mail marketing.

Les habitudes des internautes ont radicalement changé avec l’avènement des supports mobiles. Les internautes sont désormais connectés de façon quasi permanente, avec un accès Internet toujours à portée de main, quel que soit le ou les dispositifs utilisés (en France on dénombre pas moins de 25,8 millions d’utilisateurs). Comment adapter vos campagnes e-mails à ces nouveaux comportements et maintenir l’intérêt des internautes ? Habitudes de consultation, comportements multi-devices des utilisateurs, apparition de nouveaux freins et attentes, maîtrise des données… Le point en chiffres sur les nouveaux usages liés à la mobilité et l’impact sur l’e-mail marketing. 

Mobile mobile, parlez-moi mobile

Désormais ancré dans les mœurs, l’usage des supports mobiles est devenu incontournable. Avec la montée en puissance des smartphones et des tablettes, les comportements ont été fortement impactés. L’utilisation de multiples supports par les internautes incitent ces derniers à devenir multi-tâches. Téléphone, SMS, e-mail, Internet…Autant de fonctions accessibles depuis un même appareil. Au-delà de l’aspect pratique pour l’utilisateur, celui-ci doit par contre emmagasiner davantage d’informations en quelques minutes. Son attention est de ce fait plus dispersée et le temps accordé à chaque information raccourci. Les annonceurs ont donc fort à faire pour se démarquer désormais.

Chiffres-clés | E-mail & mobilité : le virage à ne pas manquer en 201472% des utilisateurs de smartphone consultent quotidiennement leurs messageries.

Plutôt smartphone ou tablette pour consulter les e-mails ?

Alors que les consommateurs sont connectés en permanence, les divers supports mobiles viennent à tour de rôle rythmer leur quotidien. Ils seraient 35% des propriétaires français de smartphones a posséder une tablette par exemple. Ainsi, le smartphone est préféré le matin pendant le trajet professionnel et le midi durant la pause déjeuner. La tablette est quant à elle préférée à l’ordinateur le soir à partir de 18h.

Le smartphone est le support mobile le plus utilisé pour la consultation des e-mails chez 67% d’internautesLe smartphone est le support mobile le plus utilisé pour la consultation des e-mails chez 67% d’internautes.

Concernant plus spécifiquement la consultation des messages e-mails, 72% des utilisateurs sont tentés de se pencher sur leur messagerie lorsqu’ils s’ennuient. Pour 67,1% d’entre eux le moment propice reste au bureau et enfin pour 57% c’est au déjeuner que les e-mails sont consultés.

36,4% admettent consulter leur boîte de réception dès le réveil36,4% admettent consulter leur boîte de réception dès le réveil.

Donnez-moi du contenu !

Quel que soit le dispositif utilisé par les contacts et une fois la boîte de réception atteinte, la priorité de tout annonceur est de gagner et capter l’attention de son audience. Pourquoi est-ce encore plus important sur les supports mobiles ? Parce que les utilisateurs accordent moins de temps à la lecture des messages et vont davantage à l’essentiel. Avec une lecture réduite sur smartphone, les individus sont plus enclins à consulter et trier leurs messages qu’à agir notamment (29% consultent uniquement et quasi 30% trient leurs e-mails seulement) .

29% consultent uniquement et quasi 30% trient leurs e-mails seulement29% des individus consultent uniquement et près de 30% trient leurs e-mails seulement.

Une perte d’intérêt pour les contenus des messages reçus ? Les internautes se détournent alors très vite. 70% se désinscrivent, 14% suppriment systématiquement les messages concernés sans se désabonner pour autant et, plus dangereux pour la réputation des expéditeurs, 9% les signalent comme courrier indésirable (émission d’une plainte auprès du FAI). Comment remédier à cette perte d’intérêt ? En mettant en place par exemple un centre de gestion des préférences pour permettre aux contacts de réajuster son abonnement en fonction de ses centres d’intérêts (abonnement thématique, nombre limité de messages par mois, etc.). Adaptation et pertinence sont de mises !

70% des utilisateurs mobiles suppriment un message s’il n’est pas adapté à leur support de lecture70% des utilisateurs mobiles suppriment un message s’il n’est pas adapté à leur support de lecture.

Qui dit lecture mobile dit formats différents. Constat évident mais pas encore assez pris en compte en pratique. Et pourtant, un message non adapté peut être un réel frein à la conversion des contacts, voire même pire. En effet, lors de la consultation de leurs e-mails sur mobile, si un message n’est pas optimisé pour leur support, ils ne sont que 23% à faire la démarche de le lire sur ordinateur, 16% se désabonnent directement et seulement 9% tentent de le lire tout de même malgré les problèmes d’affichage.

Aujourd’hui, il convient donc réellement de concevoir des messages adaptés aux nouvelles habitudes multi-devices des internautes. Mais un simple reformatage suffit-il ? Et bien non ! Il y a tout un ensemble d’éléments à prendre en compte : taille des appels à l’action ? pages d’atterrissage optimisées également pour mobile ? La lecture sur supports mobiles va en effet au-delà des du simple message e-mail.

Quand ce sont les internautes qui décident

Les attentes des internautes ont largement évoluées sur de nombreux points mais l’e-mail reste toujours au cœur des échanges : pour 46% des individus, il reste le canal préféré pour recevoir des communications de la part des entreprises qui les intéressent. D’une manière générale, les internautes souhaitent avoir davantage la main sur le contenu et la fréquence des messages qu’ils reçoivent. Ils sont certes friands d’offres promotionnelles, mais uniquement de celles en provenance des marques qu’ils connaissent particulièrement bien.

Chiffres-clés | E-mail & mobilité : le virage à ne pas manquer en 201468% des consommateurs acceptent de recevoir des messages commerciaux s’ils sont clients de la marque.

A cela s’ajoute la pertinence des messages, tant dans le ciblage des offres que dans le contenu valorisé. Sur une échelle de 1 à 7, les internautes attribuent la meilleure note à deux types de messages : 4,9 points pour ceux contenant des offres de réduction et 4,4 points pour ceux dont le contenu cible un produit ou un service qui les intéresse. A noter que chez les consommateurs les plus férus de nouvelles technologies, 54% souhaitent que les marques identifient le moment le plus opportun pour les contacter.

Chiffres-clés | E-mail & mobilité : le virage à ne pas manquer en 201455% des consommateurs sont favorables aux technologies permettant
d’identifier le moment le plus opportun pour être contacté

59% des internautes sont prêts à céder certaines données en échange d’avantages

Être mieux et moins sollicité. Voici les attentes des internautes aujourd’hui. Alors que l’on parle beaucoup de protection des données personnelles, 59% des internautes sont pourtant prêts à céder certaines informations en échange d’une compensation. Cela va encore plus loin avec 31% de ces mêmes internautes qui seraient prêts à s’engager auprès d’une marque qui leur proposerait une récompense, une offre alléchante ou autre incentive en échange.

Chiffres-clés | E-mail & mobilité : le virage à ne pas manquer en 201494% des internautes sont dans l’attente d’un système permettant de supprimer leurs données

Mais la volonté des internautes à vouloir maîtriser les données qu’ils partagent va encore plus loin avec 94% d’entre eux qui souhaiteraient avoir la possibilité de supprimer facilement leurs données personnelles. La transparence des entreprises en la matière et leur engagement dans la protection des données personnelles de leurs contacts n’a jamais été autant d’actualité ! Pour optimiser vos connaissances et pratiques en la matière, n’hésitez pas à vous procurer un exemplaire du livre blanc « Marketing Digital : loi, confiance et performances » qui démontre comment les règles déontologiques et législatives en matière de données personnelles peuvent impulser la performance des campagnes de webmarketing.

Source : SNCD (2013), Comarketing News (12/12/2013), Acxiom (2013)

N’attendez plus ! Profitez de l’expertise de notre service Réalisations et Intégration pour faire optimiser vos campagnes e-mails aux supports mobiles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *