L’e-mail mobile : chiffres clés, usages, freins et bonnes pratiques

Les comportements de consultation des mobinautes
Bien plus qu’un simple effet de mode, la tendance mobile est confirmée et s’affirme fortement. Les usages changent et certains ne font que s’amplifier. Stars de l’Internet mobile, nombre de smartphones en hausse, développement du m-commerce, comportements et freins des mobinautes face à l’e-mail sur mobile… Retrouvez les dernières statistiques sur le sujet et découvrez les bonnes pratiques à mettre en place pour une stratégie d’e-mail mobile adaptée.

Google et Facebook, stars de l’internet mobile

Google et Facebook occupent une place de choix dans l’audience de l’Internet mobile en France avec respectivement la 1ère place (près de 15 millions de visiteurs uniques) et la 2ème position (environ 12 millions de visiteurs uniques) au classement des principaux groupes pour le mois de mars 2012. Google est également numéro 1 du classement des applications mobiles devant Youtube et iTunes.

Selon cette même étude de Médiamétrie/Netratings, les mobinautes consulteraient principalement des sites d’actualité et de sport sur l’Internet mobile. En effet, en mars 2012, plus de 7,4 millions de mobinautes auraient visité au moins un site d’actualité (+9% en 1 mois). Les raisons de cette hausse : les élections présidentielles et l’affaire Mohamed Merah.

La recherche d’informations locales est également très courante, selon une enquête d’Ipsos pour Google, puisque 85% des personnes interrogées auraient déjà utilisé leurs smartphones dans cette optique (au moins une fois par semaine pour 37% et au moins une fois par jour pour 12% d’entre eux).

Plus globalement, près de 9 mobinautes sur 10 auraient visité au moins un site sur leur mobile au mois de mars 2012.

Sources : JDN (10/05/2012) et Emarketing (11/05/2012).

Les applications mobiles : un succès à modérer

38% de la population française possède aujourd’hui un smartphone, contre 27% il y a un an (étude d’Ipsos pour Google). En moyenne, les mobinautes disposent de 29 applications dont la grande majorité est gratuite (80%). Néanmoins, on note que seule 1 application sur 3 est réellement utilisée. Il est donc important de donner aux applications une véritable valeur ajoutée pour que celles-ci ne se retrouvent pas rapidement aux oubliettes.

Sources : Sud Ouest Numérique (15/05/2012) et JDN (19/03/2012).

Le M-commerce devient une valeur sûre

Selon Google, 30% des recherches sur smartphones aboutissent aujourd’hui à un achat en ligne via un ordinateur et 22% à un achat en magasin. Mais l’achat sur mobile est de plus en plus tentant depuis l’avènement des smartphones. Les Français devraient d’ailleurs dépenser près de 2,2 milliards d’euros en 2012 sur leurs téléphones contre 1,3 milliards d’euros en 2011 et 300 millions d’euros en 2010 (étude Touslesprix.com, 2012). Cela représente une croissance de 598% en deux ans. A l’heure actuelle, 23% des internautes français achètent fréquemment depuis leur mobile et 33% de manière plus ponctuelle (2 à 3 fois par an). Bien que 40% des mobinautes apprécient le gain de temps de l’achat sur mobile, nombreux déplorent encore le manque flagrant d’optimisation des sites pour une lecture et une navigation optimales sur ce support.

Sources : ITR News (09/05/2012) et Business-Mobile (22/05/2012).

Les comportements de consultation des mobinautes

La consultation des messages e-mails sur mobile est en pleine croissance. 27% des messages e-mails seraient aujourd’hui lus depuis un terminal mobile (étude Knotice, mars 2012) et, en moyenne, les mobinautes consacreraient 1h30 par semaine à cette activité (IPSOS). De plus, 36% des mobinautes consulteraient des messages e-mails promotionnels sur leur support mobile, et ce chiffre attendrait même 55% chez les 18-34 ans (étude Steel, mai 2012). L’enquête révèle également que l’objet d’un message e-mail est un facteur déterminant dans l’ouverture du message pour 40% des mobinautes.

Les freins et bonnes pratiques de l’e-mail mobile

Plus des 2/3 des mobinautes auraient ainsi réalisé une action immédiatement après avoir ouvert un message e-mail sur leur mobile. Néanmoins, l’e-mail mobile rencontre des freins importants à prendre en considération : un message e-mail trop long qui nécessite de faire défiler la page, un format inadapté (largeur du message), un contenu trop conséquent, des liens ou appels à l’action difficilement utilisables car trop petits, ou encore des images qui ne s’activent pas automatiquement.

Voici donc 6 conseils pour optimiser vos campagnes e-mails pour les terminaux mobiles :

  • Créez un objet particulièrement attractif et pertinent
  • Simplifiez vos messages e-mails en réduisant le nombre de catégories, de liens et d’images
  • Réduisez le nombre de vos appels à l’action et augmentez leur surface cliquable (44×44 pixels minimum)
  • Hiérarchisez pertinemment votre contenu et soyez direct et concis
  • Utilisez des majuscules dans vos titres afin de les distinguer du reste de votre contenu
  • Limitez votre message à une ou deux colonnes pour présenter votre contenu

Sources : CommentCaMarche (22/05/2012) et Steel Mobile (format pdf)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *