Statistiques des marchés : pub en ligne, e-mailing et e-commerce

+ 26% de CA pour le routage e-mail en 2011

Investissements dans la publicité en ligne, routage e-mail, e-commerce… divers bilans de l’état des marchés de 2011 en France ont été publiés durant le mois de janvier. L’occasion pour nous de faire un point récapitulatif des diverses statistiques intéressantes en lien avec l’e-mail marketing. 

.+ 11% pour le marché de la publicité en ligne en 2011

2,5 milliards d’euros. C’est le montant des investissements réalisés en 2011 par les annonceurs français dans la communication online, soit une croissance de 11% du marché par rapport à 2010. Les résultats de la 7ème édition de l’Observatoire de l’e-pub, réalisée par Capgemini Consulting, le SRI et l’UDECAM, nous propose ainsi un bilan ventilé par segment de marché.

Le mobile est notamment le secteur en plus forte expansion avec une augmentation de 37% des investissements en 1 an. Viennent ensuite l’affiliation (+15%), le display avec entre autres la publicité vidéo (+14%) et le search (+11%). L’e-mailing quant à lui connait une bonne stabilité. Alors que les annonceurs ont clairement affiché en 2011 leur tendance pour les canaux qui fonctionnent à la performance, le canal e-mail a pour sa part démontré ses limites comme levier à la performance (faibles résultats, saturation des internautes, filtrage plus drastique par les FAI et délivrabilité en chute, baisse de la réputation technique, etc.) et, à contrario, son fort potentiel comme outil de fidélisation.

Ainsi les facteurs de croissance pour l’e-mail marketing sont clairement :- l’optimisation des bases de données avec une plus grande transparence sur l’origine des contacts et le consentement donné (opt-in)- une meilleure qualification des contacts avec une plus grande connaissance des attentes et centres d’intérêt- des efforts concernant le ciblage des campagnes et le développement de contenus pertinents.Les perspectives établies pour les investissements dans la publicité en ligne en 2012 sont cependant plus modérées avec une prévision de croissance de +8%. Un pronostique mois positif que pour l’année 2011 qui se base par ailleurs sur un climat économique plus frileux et un ralentissement lié aux prochaines élections présidentielles..

Cliquez ici pour accéder aux résultats de l’étude et cliquez ici pour retrouver le communiqué de presse sur le site du SRI (11/01/2012)

 + 26% de CA pour le routage e-mail en 2011

Le SNCD (Syndicat National de la Communication Directe) vient de son côté de publié sont rapport annuel concernant le marché du routage e-mail en France. Ainsi, en 2011, 115 milliards de messages auraient été routés, ce qui correspond à une hausse de + 17% par rapport à 2010. L’augmentation du nombre d’envois est cependant globalement en train de ralentir puisqu’elle était de 44% entre 2009 et 2010. Un phénomène qui pourrait laisser entendre une meilleure compréhension des enjeux de segmentation et de ciblage des campagnes par les annonceurs. La croissance du chiffre d’affaires compte parmi les autres informations valorisées dans cette étude. En effet, 87 millions de chiffre d’affaires auraient été générés, contre 69 milliards en 2010.

Le nombre d’e-mails reçus par internaute et par jour est passé quant à lui de 7,1 à 7,9, soit une augmentation de 11%. Cette dernière est cependant plus modérée que l’année précédente. En effet, le nombre de messages e-mails moyens reçu était passé de 5,3 en 2009 à 7,1 en 2010, soit une augmentation de presque 34%. Ce chiffre tend donc à se stabiliser, une bonne nouvelle pour les internautes et leurs boîtes de réception saturées et une tendance que nous espérons voir perdurer.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité du communiqué de presse sur le site Com-unik (31/01/2012)

+ 22% de ventes en ligne en 2011

Selon une récente étude de la Fevad, Médiamétrie et KPMG menée dans le cadre du bilan 2011 du commerce électronique, le marché du e-commerce se porte plutôt bien malgré le contexte économique fragile. En effet, 37.7 milliards d’euros ont été dépensés en ligne par les Français en 2011, soit une croissance de 22% en un an.

Cette tendance est à mettre en lien direct avec l’augmentation de 11% du nombre d’acheteurs en ligne, qui passe désormais à plus de 30 millions, et avec une croissance de 27% du nombre de sites marchant en 2011, désormais au nombre de 100 400. Ce sont également 420 millions de transactions qui ont été enregistrées en 2011, contre 340 l’année précédente. Et en moyenne, on comptabilise 14 transactions par acheteurs et par mois (soit 1 250€ d’achat en ligne à l’année par acheteur).

Globalement, les 40 sites leaders français ont connu une croissance de 11% de leur chiffre d’affaires l’année dernière. La vente de produits Grand Public, les ventes d’habillement et les sites d’e-tourisme comptent parmi les secteurs les plus florissants.

Dans cette étude, une attention particulière a également été portée sur le m-commerce (ventes réalisées sur sites ou applications mobiles) qui représente 2% des ventes en ligne de l’année 2011 et qui est en augmentation constante.

Parmi l’ensemble de ces chiffres positifs, on notera tout de même une stagnation du panier moyen (90 euros en 2011 contre 91 en 2010).

Cliquez ici pour accéder au communiqué de presse sur le site de la Fevad (30/01/2012)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *