3 objectifs à atteindre en 2013 pour une stratégie e-mail marketing optimale

3 objectifs à atteindre en 2013 pour une stratégie e-mail marketing optimale

Les campagnes e-mails jouent aujourd’hui un rôle essentiel dans la stimulation des ventes, qu’elles soient on ou offline.  En effet, 67% des internautes communiquent leurs adresses afin de recevoir des réductions et 57% affirment être plus enclins à acheter un produit dans un magasin après la réception d’un e-mail (étude Digital Strategy Consulting). Mais le secteur de l’e-mail marketing est en constante évolution et il est nécessaire de faire évoluer ses pratiques pour conserver son efficacité. Intégration de la tendance mobile, développement de la valeur des messages ou encore lifting des campagnes automatisées, découvrez votre programme 2013 en matière d’e-mail marketing !

L’optimisation mobile devient essentielle

D’après une étude américaine de Pew Internet et American Life Project datant de novembre 2012, 56% des américains possèderaient un téléphone mobile avec accès Internet et 88% d’entre eux liraient quotidiennement leur courrier électronique via leur Smartphone. Or, d’après Econsultancy, 63% des Américains et 41% des Européens fermeraient, sans lire, les messages e-mails non adaptés à leur mobile. Des chiffres à prendre aujourd’hui en compte !

Les attentes et les besoins des consommateurs sont en constante évolution et les supports de consultation des e-mails se multiplient.  Intégrer la technologie responsive à la version en ligne de ses campagnes e-mails, revoir leur mise en page, leur contenu, la taille du texte et des appels à l’action ou encore le design pour mettre votre stratégie e-mail marketing davantage en adéquation avec les nouveaux modes de consultation mobiles.

La pertinence et valeur du contenu reste la clé de l’efficacité

D’après le rapport Email Intelligence 2012 de Return Path, 70% des plaintes des internautes (via le bouton « Ceci est du spam ») concernent des messages marketing auxquels ils ont initialement consenti (newsletters, offres promotionnelles, etc.) et auxquels ils n’adhèrent plus. Des statistiques qui démontrent combien la pertinence des informations envoyées et le maintien de l’engagement des contacts dans le temps sont essentiels à l’heure actuelle.

Mais comment y remédier ? Tout d’abord, offrez à vos contacts un contenu à valeur ajoutée si vous souhaitez conserver l’attractivité de votre programme e-mail. Ensuite, analysez leur comportement suite à vos envois : clics dans votre message, navigation sur votre site, transformation… et repérez des comportements et préférences types. Puis, utilisez toutes les données à votre disposition pour segmenter votre liste de contacts et intégrer de la personnalisation dynamique de contenu à vos messages (adaptation du contenu du message en fonction des préférences du contact). Enfin, n’oubliez pas de rendre visible au maximum vos liens de désabonnement pour tenter de pallier aux plaintes.

Sortez vos messages de Trigger Marketing des placards

Superbe stratégie que celle de Trigger Marketing ! Mais en 2013, il faut aller encore plus loin et tendre vers une communication automatisée qui prend en compte à la fois les divers canaux existants et les préférences des contacts. Pensez à réaliser un bilan de la réussite de vos messages de Trigger sur l’année précédente et interrogez-vous sur la viabilité de ces derniers ainsi que sur les possibles leviers d’optimisation. Un message e-mail peut par exemple s’accompagner d’un SMS ou d’une notification via application mobile, très pratiques par exemple pour renforcer le sentiment d’urgence avec un rappel de dernière minute. Bref, faites le point !

Au-delà de ces aspects, les campagnes automatisées ont tendance, une fois en place, à être quelque peu mises de côté et oubliées. Et pourtant, il est primordial de rafraîchir régulièrement vos campagnes automatisées, tant sur la forme que sur le fond.

Source : ClickZ (19/12/2012)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *