5 règles pour rendre convainquant l’objet de votre e-mail

L’ouverture de vos campagnes d’e-mail marketing est sans aucun doute votre premier objectif ! Pour y parvenir, une solution : travailler la pertinence de votre objet.

Un objet efficace au service de votre taux d’ouverture

L’ouverture de vos campagnes d’e-mail marketing est sans aucun doute votre premier objectif ! Pour y parvenir, une solution : travailler la pertinence de votre objet. C’est pourquoi celui-ci mérite toute votre attention. Voici donc 5 règles à adopter pour vous permettre d’optimiser un maximum votre taux d’ouverture.

Règle n°1 : Testez !

Tester votre objet de campagne en amont est le seul moyen à votre disposition pour vous assurer de son efficacité et de son impact auprès de vos contacts. En effet, selon MarketingSherpa, 40% des marketeurs qui ont mis en place des tests sur l’objet des e-mails ont remarqué un impact positif sur leur R.O.I.

Le principe est simple : envoyer le même message à 3 échantillons de contacts de votre base de données (idéalement, 10% de votre fichier) avec 3 déclinaisons de votre objet. Analysez ensuite celui qui a rencontré le plus grand succès et généralisez-le ensuite aux abonnés restants.

Règle n°2 : Montrez les bénéfices pour le contact

Avant d’ouvrir un e-mail, les internautes aiment savoir à quoi s’attendre. Il faut donc être le plus clair possible et centrer l’objet du message sur l’avantage que retirera votre contact de votre communication. Oubliez les objets trop généralistes comme « Newsletter de Février », n’hésitez pas à le personnaliser intelligemment et restez concis afin d’encourager à l’ouverture.

Règle n°3 : Tenez vos promesses

Afin de conserver toute votre crédibilité auprès de vos abonnés, restez le plus transparent possible en intégrant clairement la nature du contenu de l’e-mailing dans votre objet. Dans le cas contraire, vos abonnés se sentiront dupés et perdront rapidement confiance en votre marque. De plus, vous courrez le risque d’être assimilé à du spam.

Règle n°4 : Evitez les spamwords

Pour justement ne pas être mal considéré, oubliez les spamwords (mots pénalisant la délivrabilité des messages car fortement utilisés par les spammeurs) comme « gratuit », « génial », « gagner », « promotion », « argent », etc. Il vous faut également supprimer la ponctuation et le surplus de majuscules.

Règle n°5 : Soyez bref

En fonction des webmails, le nombre de caractères visibles pour l’objet varie mais il convient de respecter une moyenne de 40 à 50 caractères.

Voici d’ailleurs le nombre de caractères visibles par webmail :

  • La Poste : 45 caractères
  • Gmail : 77 caractères
  • Yahoo! Mail : 36 caractères
  • Hotmail/Live Mail : 60 caractères
  • Orange : 30 caractères

Privilégiez donc un objet court et précis. Il aura plus de chance de retenir l’attention de vos contacts. Et inutile de répéter qui vous êtes, la zone d’expéditeur est là pour ça.

Source : Directory Journal (17/01/2010)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *