E-mail marketing : 4 méthodes pour un objet qui attire l’œil de vos abonnés !

L’objet est le déclencheur n°1 de l’ouverture des messages e-mails. La boîte de réception de vos destinataires est souvent bondée et votre message se retrouve en concurrence avec des centaines d’autres. Démarquez-vous et rendez votre objet attractif et pertinent ! Découvrez 4 méthodes pour optimiser l’objet de vos messages e-mails en vous intéressant au comportement de vos destinataires.

Fotolia_50003851

Interpellez votre contact par son nom

Le système auditif de l’homme a une capacité à sélectionner une source sonore dans un environnement bruyant, c’est ce que l’on appelle l’ « effet cocktail » ! Si lors d’une réception, par exemple, quelqu’un cite votre nom, inconsciemment vous allez fixer votre attention sur cette conversation. Ce comportement se retrouve également dans la boîte de réception de vos abonnés qui auront tendance à diriger leur attention vers quelque chose qui leur est familier tel qu’un prénom ou un nom.
Intégrer le nom du contact dans une ligne d’objet, c’est donc mettre les chances de son côté pour attirer davantage son attention. Mais prudence, cette pratique contient deux bémols :

  • utiliser cette méthode de manière systématique peut amener le destinataire à vous ignorer ou encore à se désabonner. Priorisez cette technique pour vos communications les plus importantes.
  • l’insertion du nom du contact dans l’objet attire l’œil mais c’est le reste de l’objet qui déclenche l’action. Pensez donc à travailler votre sujet avec des verbes d’action incitatifs qui feront la différence.

Choisissez vos mots avec précaution

Vous pouvez donc attirer l’attention de votre destinataire à l’aide de mots efficaces et pertinents afin de déclencher l’action attendue : l’ouverture de votre message. Veillez toutefois à ne pas les utiliser de manière répétitive et excessive, cela provoquerait plutôt le désintéressement de l’abonné.

Mais attention également aux spamwords (mots très fréquemment utilisés dans les messages illégitimes) tels que « gagnez », « gratuit », « promotion », « régime », « crédit », « viagra »… En complément d’autres mauvaises pratiques, ceux-ci peuvent actionner les filtres anti-spam et faire courir le risque à votre message d’être réorienté vers les courriers indésirables.

A éviter  également : les objets débutant par « Re : » ou encore « Tr : » qui visent à tromper les destinataires et qui menacent au final le bon aboutissement des messages.

Créez des objets personnalisés

Si l’objet de votre message a la même longueur, la même structure et le même aspect visuel que les autres communications se trouvant dans la boîte de réception de votre destinataire, votre message risque alors de passer totalement inaperçu. Vous serez au final ignoré ! Ainsi, il faut chercher à se différencier en adoptant une forme et un contenu d’objet personnalisé en utilisant notamment les données collectées sur vos contacts. En revanche, au niveau de la forme, l’excès de majuscules, de caractères spéciaux et de ponctuation sont à éviter si vous ne voulez pas vous retrouver bloquer par les filtres anti-spam.

Faites varier votre objet

Adoptez donc le changement ! Il faut que votre abonné se dise : « Tiens, quelque chose à changer. Et si j’y jetais un coup d’œil ! ». Il doit avoir l’impression d’avoir à faire à un contenu nouveau sans quoi il va vite mettre vos communications de côté et ne plus porter attention à vos messages.

Retenez que chacune de ces méthodes utilisées correctement ont un même et unique objectif : déclencher un maximum d’ouvertures. Alors certes, vos contacts doivent être attirés par votre message, mais n’oubliez pas que le contenu de celui-ci doit également les intéresser. Un objet attractif + un contenu pertinent = le duo gagnant !

Sources : ClickZ (08/01/2013) , Livre blanc délivrabilité Dolist

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *