Template de newsletter, les pièges à éviter

Penser efficacement sa newsletter, c’est autant se soucier de son allure visuelle et graphique que d’imaginer un contenu éditorial pertinent ainsi qu’une organisation efficace des informations. On oublie trop souvent que l’intelligence de la structure HTML utilisée, le fameux « template », est aussi un facteur primordial de pérennité. Apprenons donc à en soigner la création !

template-email

Spécifier les éléments du message

Réalisé pour être utilisé régulièrement et perdurer dans le temps, un template est un « modèle » HTML habillé évolutif. C’est-à-dire qu’il possède des zones de contenu capables de s’adapter à des articles de tailles différentes d’une newsletter à l’autre.

Si une partie de la structure est destinée à ne jamais changer (le header, le footer, ou le décor environnemental), ces zones éditoriales doivent quant à elles pouvoir accepter un texte plus long par exemple, une illustration ou encore l’ajout d’un hyperlien. Ce sont ces variations, réfléchies en amont, qui déterminent réellement la pertinence de la mise en page que vous vous apprêtez à concevoir.

La meilleure approche consiste donc à spécifier tout d’abord la nature précise des éléments constitutifs du message : les articles, les rubriques et les zones. L’organisation visuelle de ces données doit toujours être votre ultime étape de création. En e-mail marketing, un template est créé pour s’adapter à un contenu et jamais le contraire.

Fixer le format des articles

Commençons par définir les différents types de contenu que l’on souhaite dispenser : les articles de fond, les brèves, les événements planifiés, et les encadrés annexes (publicités, coordonnées, mentions légales etc.). Pour chacun de ces éléments, des règles de format doivent être fixées : titre, taille des illustrations, longueur de texte, présence d’un lien…

Moins le message contient de zones à tailles variables, moins le remplissage du template posera de problème au moment de l’intégration.

Adopter une structure adéquate

Là encore, inutile de vouloir jouer la carte de l’originalité absolue qui compliquera obligatoirement la mise en œuvre de votre newsletter. Privilégiez une structure « classique », sur une ou deux colonnes maximum (n’oubliez pas que la largeur du corps de votre message est limité à 650 pixels). Si vous optez pour deux colonnes, considérez qu’il vous faudra toujours remplir vos deux colonnes d’une manière équilibrée pour éviter un espace vide et disgracieux en bas de page.

D’une manière générale, il faut penser votre construction HTML par blocs (par exemple, un article complet = un bloc) ce qui vous permettra d’ajouter ou de retirer facilement un article de votre newsletter à chaque mise à jour.

En conclusion, comme souvent en e-mail marketing, préférez toujours la simplicité à l’originalité. A l’usage, il vaut mieux sacrifier une part de l’esthétisme d’une structure pour s’assurer de mises à jours régulières rapides et optimisées. Gardez en tête que l’efficacité de tout message récurrent, comme votre newsletter, tient surtout à la qualité de l’information que vous distribuez.

Vous souhaitez obtenir des informations complémentaires sur le sujet ou faire appel à nos services pour réaliser votre template de message ? Réalisez votre demande auprès de notre Studio, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *