Dolist sur BFM Business : Données personnelles & Performance Marketing

plateau-tele-bfm-business

Lionel Kappelhoff-Lançon, co-fondateur de Dolist, était l’invité de Frédéric Simottel sur BFM Business le 1er février dernier. C’est en compagnie de Gérard Haas, avocat à la Cour spécialisée en droit du Web, et de Vít Kovalovský de Redcoon France qu’ils ont ensemble abordé la gestion, l’utilisation et l’avenir des données personnelles dans le cadre d’opérations marketing. Remettre la confiance sur le devant de la scène ou encore permettre aux internautes de contrôler leurs données, les intervenants de ce plateau télé se sont penchés sur un sujet on ne peut plus d’actualité et si souvent controversé.

Lionel Kappelhoff-Lançon de Dolist aborde sur BFM Business la gestion des données personnelles dans le cadre d’opérations marketing

Protection des données personnelles : un enjeu de performance

Le débat est lancé autour d’un paradoxe : les internautes ne souhaitent pas voir leurs données personnelles utilisées mais pourtant, publient de manière volontaire un nombre conséquent d’informations sur les réseaux sociaux par exemple. Mais ce qui importe surtout, ce sont les peurs et exigences des internautes quant à l’utilisation de leurs données personnelles – qu’on ne peut que comprendre face aux récentes actualités – et la prise en compte de ces comportements et attentes par les entreprises.

Certes, un cadre juridique existe bordant la collecte et l’exploitation des données personnelles, mais comme l’explique Lionel Kappelhoff-Lançon, les entreprises doivent aujourd’hui aller plus loin que ce qu’impose la loi pour renouer une confiance plus durable.

Comment instaurer une relation de confiance entre annonceur et internaute ?

Dolist sur BFM Business : Données personnelles & Performance Marketing

Face aux sur-sollicitations marketing, les internautes deviennent très réticents et la moitié d’entre eux affirment même communiquer volontairement des informations mensongères.

Ainsi, pour inciter ces derniers à partager des données véridiques, il s’agit de leur faire comprendre quels bénéfices ils en ont à retirer et quels usages vont en être faits. Plus de transparence pour ouvrir à la confiance ! Dans le cadre d’opérations marketing de qualité, l’enjeu est donc clairement de mieux connaître les attentes réelles des contacts pour leur transmettre des contenus adaptés, en accord avec leurs besoins.

Ainsi, la fin ne justifie pas tous les moyens et, dans ce cadre d’utilisation de données personnelles par les entreprises, encore moins ! Si les annonceurs souhaitent maintenir le dialogue avec leurs contacts, pérenniser l’usage de leurs bases de données et développer de manière pertinente le ROI de leurs opérations marketing, il est aujourd’hui essentiel d’inscrire leurs démarches de communication dans une approche ouvertement déontologique et éthique.

Source : BFM Business (01/02/2014)

Vous souhaitez faire le point sur vos pratiques e-mail & data marketing en matière de législation et de déontologie ? Faites appel à nos consultants pour un audit de votre stratégie et obtenez leurs recommandations pour optimiser le ROI de vos campagnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *