Dolist s’implante à Paris

Dolist s'implante à Paris

Dolist ouvre une nouvelle antenne à Paris et conserve son siège à Bordeaux

Dolist, acteur majeur dans le domaine de l’e-mail marketing depuis plus de 13 ans, ouvre de nouveaux locaux à Paris, au 11 rue de Mogador dans le IXème.   

Vers une plus grande proximité

Le caractère dématérialisé de ses plateformes de services en ligne a toujours permis à la société, née à Bordeaux en Gironde, de travailler à distance avec ses clients.

« L’évolution de la nature de nos prestations nous conduit aujourd’hui à nous implanter à Paris où nous générons environ 50% de notre activité », explique Jean-Paul Lieux, directeur associé de Dolist.

D’ores et déjà perçue comme réactive et disponible par une grande majorité de sa clientèle (enquête satisfaction client Dolist 2013), Dolist souhaite, au travers de ce développement, étendre ses prestations de formation, de conseil et d’accompagnement tout en se rapprochant de ses clients.

La continuité d’une stratégie orientée ‘services’

Depuis plus de deux ans, le spécialiste a mis l’accent sur l’accompagnement de ses clients. Des engagements qui se sont traduits notamment par :

  • Le renforcement de prestations de conseil et d’accompagnement opérationnel.
  • L’élargissement du panel de prestations proposées au data digital marketing : scoring comportemental, Web Analytics, collecte multicanale, personnalisation temps réel, etc.
  • Le développement de formations en stratégie webmarketing, dans les domaines de la data et de l’e-mail marketing.
  • La mise en place de Clubs Clients permettant d’aller à la rencontre des clients et de transmettre les nouvelles tendances du marketing direct digital.
  • La sensibilisation constante des clients aux bonnes pratiques en matière de délivrabilité, de réputation et de respect des internautes.

Plus que jamais, Dolist renforce cette dimension d’apprentissage et de transmission de savoir-faire permettant aux professionnels d’optimiser les performances de leurs opérations de digital marketing. Mais cela va également plus loin : « Aujourd’hui, les technologies existent. Mais au-delà de leur disponibilité, encore faut-il savoir utiliser réellement leur potentiel. Ainsi, seuls l’accompagnement et le transfert de connaissance sont à même de montrer comment tirer vraiment le bénéfice de ces technologies », conclut Jean-Paul Lieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *