Focus | Projet Datamart : ne négligez pas les fondations !

La réunion Kick-off représente, à tort, le lancement officiel d’un projet Datamart. Découvrez 3 étapes essentielles pour signer réellement le lancement de votre projet Data.

Un projet Datamart, ça se prépare en amont

Toutes les entreprises sont concernées : jamais il n’a été possible de collecter autant de données sur les clients et prospects. Selon IBM, 90% des données créées dans le monde l’ont été durant les deux dernières années. Sont alors nés les Datamart visant à centraliser et actionner ces données afin d’être au plus près des attentes des consommateurs. Sauf qu’avant de choisir votre partenaire, 3 étapes sont indispensables pour démarrer votre projet du bon pied !

1. Impliquer TOUTE l’entreprise

Cette première étape est souvent négligée et pourtant, un projet de cette ampleur nécessite une compréhension de tous les services, internes comme externes. Porteur du projet, le service marketing doit identifier tous les acteurs intervenant sur les données. De son côté et contrairement aux idées reçues, la DSI ne sera pas la seule à devoir comprendre et s’impliquer dans ce projet.

Service commercial, communication et partenaires, tous doivent avoir conscience des enjeux du projet pour l’entreprise. Une fois annoncé, il faut alors identifier parmi ces services qui collecte, stocke et actionne les données. Ces personnes doivent alors être sensibilisées pour qu’elles s’engagent au côté du marketing sans doute ou frein organisationnel.

Dolist Smart Omichannel

2. Inventorier les données exploitables

Toute l’entreprise est sensibilisée, votre équipe projet est constituée, il est temps de faire l’inventaire de chaque zone de stockage de vos données.

L’objectif est de connaître l’intégralité des données en votre possession afin de ne pas en oublier et devoir modifier votre projet après lancement. A l’intérieur de ce stock, il s’agit d’identifier la qualité et la pertinence de ces data. En effet, 51% seulement des données sont structurées et 27% ne le sont pas*.

Donc, au-delà de l’état des lieux de ce que vous possédez, cette étape permet de préparer et sécuriser la bonne centralisation de vos données dans votre datamart.

3. Établir un plan de communication

Dernière étape : quels sont les objectifs de communication directement rattachés à ces données ? Et oui, parce qu’un datamart a pour principale vocation d’actionner des communications marketing grâce à ces données.

Quel que soient les canaux envisagés, il est essentiel de définir des objectifs marketing, étroitement liés aux objectifs commerciaux, afin d’établir un plan de communication.

Du lead nurturing pour vos prospects au cycle de vie client, sans oublier les cross-sell au moment de la conversion, vous devez tout mettre à plat. C’est l’unique moyen de préparer sereinement la conception des messages et la hiérarchisation entre les envois, pour ne pas porter une pression trop forte sur vos contacts.

 

Un projet Big Data ne se construit pas au fur et à mesure. Sa préparation est vitale et ce, à chacune de ces 3 étapes, pour assurer un bon démarrage et une exploitation pérenne du datamart.

Envie d’en savoir + ? Assistez à notre conférence le 19 Septembre sur le salon Paris Retail Week : « Bienvenue dans votre datamarket » !

Source : *Tata Consultancy Services

Auteur : Pierre-Azar Khouri, consultant Marketing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *