How to | Comment suivre votre réputation d’expéditeur ?

Votre réputation d’expéditeur est un élément décisif qui détermine la délivrabilité de vos envois. Point sur les indicateurs à suivre et comment réagir en cas de problème.

Astuces pour suivre votre réputation d’expéditeur

Les FAI/MSP ont très largement remis la décision de filtrage entre les mains de leurs utilisateurs. La réputation est la représentation cumulée de toutes les réactions positives ou négatives de vos destinataires (FAI et internautes) face à vos envois. Elle évolue constamment au grès de vos campagnes de messaging et surtout de la perception que peuvent en avoir vos contacts. Faisons le point ensemble sur les indicateurs que vous devez utiliser pour être en mesure d’évaluer votre réputation sur la durée.

Les statistiques marketing

Votre routeur vous fournit ces données pour chacun de vos envois depuis sa plateforme d’envoi. Il est important de suivre les variations que chacun des indicateurs ci-dessous peut subir. Lorsqu’une chute soudaine d’un ou plusieurs d’entre eux se produit, il est plus judicieux de suspendre les envois pour analyser les raisons de l’incident et surtout prendre les mesures correctives.

Taux d’adresses injoignables/inexistantes ou hardbounce

S’il dépasse quelques points de pourcentage il est synonyme de mauvaise collecte/hygiène de votre liste de contacts. Les FAI/MSP assimileront rapidement vos envois à du spam ce qui entachera par la même votre réputation.

Taux de désabonnements

Lorsque plus de 0.2% de vos destinataires prennent la peine d’utiliser le mécanisme de désabonnement, c’est la qualité du ciblage qui est mise en doute au-delà de celle de la collecte elle-même.

Taux de plaintes

Les plaintes déclenchées par un clic du destinataire sur le bouton « Ceci est un spam » sont particulièrement observées par les FAI. C’est pour eux la « preuve » du refus de leurs utilisateurs de recevoir le message et de s’engager avec l’expéditeur. Rester sous la barre des 0.02% de plaintes doit rester une priorité absolue.

Taux de refus dès la livraison

Dans ce cas c’est une accumulation d’incidents sur une ou plusieurs campagnes qui conduit le FAI à refuser toute tentative de livraison de message pour votre domaine expéditeur ou l’IP du serveur d’envoi qui vous est fournie. Lorsqu’il est détecté, ce taux doit rester très en deçà de 5% au risque d’une durable dégradation de votre réputation.

Livre blanc : Les 2 facettes de la délivrabilité adaptées au messaging

Les données de réputation publiées

Elles peuvent concerner le nom de domaine de l’adresse expéditeurs et/ou les adresses IP des serveurs d’envois. Certaines sont accessibles publiquement, d’autres uniquement aux propriétaires des serveurs d’envois ou aux membres d’organisation de lutte contre le spam.

Il peut s’agir par exemple d’une version (parfois simplifiée) du score de réputation pour certains. D’un taux de plaintes quotidien par domaine ou par IP pour d’autres.

Dans tous les cas votre routeur doit être en mesure de vous fournir ces données. Mieux, il peut même s’en servir pour vous proposer son propre score de réputation correspondant plus précisément à vos envois depuis sa plateforme.

Les FAI scrutent les réactions de leurs utilisateurs face à vos campagnes pour déterminer votre réputation. Analyser et identifier ces réactions est donc le meilleur moyen de connaître votre réputation. Et comme elle évolue en continu, ce suivi doit faire partie intégrante de votre stratégie marketing. C’est même une excellente opportunité pour faire évoluer au besoin vos programmes de messaging pour qu’ils correspondent encore mieux aux attentes de vos contacts.

Contactez le service délivrabilité de Dolist au 05 57 26 25 70 ou par e-mail
N’hésitez pas !

Auteur : Stéphane Bricard, responsable délivrabilité

1 Commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *