Glossaire | Délivrabilité : testez votre connaissance !

Vous (ab)usez de jargons et d’acronymes en E-mail mais savez-vous vraiment ce qu’ils signifient ? Voici quelques indispensables à maîtriser pour briller lors de vos rendez-vous.

Glossaire | Délivrabilité : testez votre connaissance !

Collecte d’adresses, réputation d’expéditeur, envoi des campagnes ou suivi de ces dernières, notre équipe vous a concocté une liste des mots incontournables à connaître sur la délivrabilité.

Délivrabilité

Adaptation française de l’anglais « Deliver Ability » (capacité à livrer), elle ne doit surtout pas être confondue avec la simple livraison d’un message entre deux serveurs e-mail. La livraison est l’équivalent pour le routage papier du fait de glisser l’enveloppe dans la boîte à lettres. La délivrabilité en revanche est la capacité à faire parvenir le message dans la boîte de réception du destinataire – seul endroit où il pourra être lu. Contrairement à la livraison, et dans la mesure où seuls les services destinataires – ISP/MSP – maîtrisent le filtrage et la livraison finale des messages, on ne dispose donc d’aucun moyen fiable pour mesurer un taux de délivrabilité.

Livre blanc : Les 2 facettes de la délivrabilité adaptées au messaging

FAI – ISP / MSP

Fournisseur d’Accès Internet (« Internet Service Provider » en anglais) ou « Message Service Providers » (Services de messagerie). Ces acronymes décrivent les services destinataires des envois e-mail. Les premiers fournissent en général un compte e-mail associé à un abonnement d’accès à Internet, les seconds le seul service de messagerie. Ils définissent et mettent en œuvre la politique de filtrage destinée à protéger leurs utilisateurs. Ils sont donc les seuls à décider s’ils vont accepter les messages, à quelle vitesse et dans quel répertoire ils seront présentés à l’utilisateur final (boîte de réception/indésirables…).

FBL

« FeedBack Loop » (Boucle de rétro-action). Ce mécanisme déclenche l’envoi automatique d’un message standardisé au routeur expéditeur lorsqu’un utilisateur de messagerie clique sur le bouton « Ceci est un spam / Indésirable ». En échange de ce service gratuit, le routeur s’engage à ne plus permettre l’envoi de nouveaux messages vers l’adresse e-mail de l’utilisateur ayant signifié sa plainte. Cela se traduit en général par le désabonnement définitif (et en général immédiat) de son adresse.

Spamtrap

Il s’agit d’une adresse piège. Tout message qu’elle reçoit est automatiquement considéré par l’ISP/MSP qui l’utilise comme non sollicité/spam. Il existe deux types de spamtraps :

  • Les adresses définies spécifiquement pour ce rôle
  • Des adresses ayant réellement été utilisées par un abonné qui sont « recyclées » comme spamtrap lors de leur abandon

Envoyer un message à une adresse piège n’est pas forcément dramatique. En revanche, répéter cette erreur à chaque envoi peut s’avérer catastrophique pour la réputation de l’expéditeur. C’est en effet pour les serveurs destinataires un moyen efficace de mesurer le manque d’hygiène d’une liste de contacts.

COI

« Confirmed Opt In » (ou double optin) décrit un mécanisme de vérification. Il permet de valider l’existence d’une adresse e-mail saisie par exemple dans un formulaire d’inscription à une newsletter. C’est aussi un excellent moyen de confirmer, recueillir et tracer le consentement du propriétaire d’une adresse e-mail à recevoir de futures communications. Le mécanisme utilisé en général est l’envoi au propriétaire de l’e-mail, lors de la validation du formulaire d’inscription, d’un message contenant un lien à cliquer pour confirmer cette inscription.

Réputation

La réputation d’expéditeur est la représentation qualitative de l’image que se font les services destinataires des envois. Elle est attribuée au couple adresse IP du serveur d’envoi + nom de domaine de l’adresse expéditeur du message. Elle est souvent représentée sous la forme d’un score numérique propre à chacun. Ce score est calculé par les ISP/MSP en agrégeant toute donnée disponible permettant de mesurer l’engagement (ou son absence) des utilisateurs de la messagerie vis-à-vis des communications qu’ils reçoivent. Bien que rarement publié, il intervient pour une grande partie dans le processus de décision de filtrage des messages envoyés par l’expéditeur.

Replay webinar | Délivrabilité : 8 bonnes pratiques

La délivrabilité des messages représentant un enjeu majeur pour la réussite de vos campagnes emailing, n’attendez plus pour faire de sa gestion votre priorité, à commencer par l’apprentissage de quelques termes qui lui sont liés.

Vous vous posez encore des questions ? Découvrez notre top 5 des questions récurrentes concernant la délivrabilité et la qualité de routage.


Auteur : Stéphane Bricard, Responsable Délivrabilité

Contactez le service délivrabilité de Dolist au 05 57 26 25 70 ou par e-mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *